L'aulnaie

Une aulnaie est une étendue recouverte majoritairement par l’aulne, c’est un arbuste pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur. Cette espèce végétale n’a aucune valeur commerciale et pourtant elle a plusieurs rôles écologiques très importants : elle enrichit les sols pauvres en fixant l’azote de l’air, elle est un rempart très efficace contre l’érosion, et elle procure un abri et de la nourriture pour de nombreuses espèces d’oiseaux. L’aulne se développe aussi entre les écosystèmes, vous en verrez donc sur le sentier entre la forêt boréale et la forêt de pins rouges, ou encore tout autour des dunes de sable.
image1
image2
image3

Description

L’aulne est reconnaissable à ses feuilles ovales, doublement dentées, à l’allure bosselée et à la texture épaisse et ridée. Généralement arbustif et formé de plusieurs troncs, il présente une écorce d’un brun rougeâtre parsemée de nombreuses lenticelles horizontales orangées. L’aulne porte des chatons mâles et femelles sur un même individu. Il formera souvent des peuplements très denses dans lesquels il est difficile de circuler. L’aulne est une espèce qui colonise les sites consécutivement à un feu, une coupe forestière, un chablis ou autre perturbation. Mais il ne peut croître à l’ombre et sera donc vite remplacé par des espèces tolérantes à l’ombre par succession végétale.

Les aulnaies composées d’aulne rugueux se forment dans les milieux ouverts sur le bord des cours d’eau, des marais et des tourbières. L’aulne rugueux forme des buissons ou des taillis. Sa distribution est généralisée au Québec jusqu’au 55° de latitude Nord. De plus, il forme souvent une ceinture à la limite supérieure de la zone des hautes eaux de la plupart des lacs et des cours d’eau. Il domine souvent les groupements végétaux de cette ceinture ou s’y trouve avec d’autres arbustes (saules, myriques baumier, etc.).

Dans le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, l’aulnaie présente dans le secteur nord-est du parc est entièrement ceinturée par la tourbière au nord, à l’ouest et au sud-ouest. Au sud, elle est limitrophe de la sapinière tandis qu’à l’est, elle sort des limites du parc. Cette aulnaie est de très petite taille (0,7 hectare). Cependant, plusieurs espèces de la faune aviaire y trouvent refuge. L’aulnaie contribue donc à la biodiversité du parc.

Utilisation anthropique

Aucune.

Espèces en péril

Aucune.

Enjeux

COVID-19

Avant d’effectuer votre réservation, nous vous invitons à prendre connaissance des mesures en vigueur. Merci de votre compréhension.